Débords du temps de travail : le mauvais calcul de la direction

Les DP du Siège de France Télévisions se déroulent actuellement. Une information cruciale vient d’être donnée par la direction qui risque de concerner tous les personnels de l’entreprise ces prochains jours.

La direction veut remettre en cause l’article 2.1.2.5 de notre accord collectif d’entreprise sur le calcul des débords du temps de travail concernant les salariés au décompte horaire.

argent

Désormais la direction souhaite « cumuler et payer » hebdomadairement chaque minute de débord quotidienne. En clair, pour un salarié qui effectue chaque jour 5 minutes de travail complémentaire par jour, la rémunération sera de 25 minutes à la fin de la semaine au lieu de deux heures et demies auparavant.

L’accord collectif d’entreprise est pourtant très clair : « toute demi-heure commencée est due ».

Dès lors la mauvaise foi de la direction est évidente. D’ailleurs depuis toujours le calcul des débords s’est effectué de manière quotidienne. Cette remise en cause est indigne du dialogue social. C’est un manque de respect criant des salariés.

Chacun peut constater dans cette entreprise que les salariés de France Télévisions ne déclarent pas leurs débords de quelques minutes. Alors pourquoi chercher des abus, là où il n’y en a pas, hormis la provocation ?

Force Ouvrière ne peut que constater que concernant les salariés en CDDU, le calcul des débords s’effectue quotidiennement, et sur une heure pas sur une demi-heure. Dans l’ensemble des branches de la télédiffusion également. France Télévisions prend le risque de mettre des travailleurs en disparité : à travail égal, salaire égal. C’est contraire à la Loi.

Notre syndicat rappelle qu’il est de la responsabilité de la direction d’organiser le travail afin qu’il n’y ait aucun débord. Ce ne sont pas aux salariés de compenser les difficultés liées aux planifications. Les débords ne peuvent être qu’exceptionnels, ce n’est pas une organisation du travail normal.

C’est d’ailleurs pour cette raison que ces débords sont valorisés afin de contraindre l’employeur à respecter la qualité et les conditions de vie des travailleurs qui ne sont à la disposition de leurs employeurs que lors d’horaires parfaitement encadrés.

Mais peut-être s’agit-il d’une mauvaise interprétation. La direction doit apporter urgemment des réponses tangibles et argumentées.

En tout cas, l’ensemble des Délégués du Personnel du Siège de France Télévisions viennent de saisir les organisations syndicales afin qu’elles déposent un préavis de grève sur ce point.

Force Ouvrière France Télévisions y répondra favorablement si la direction ne revient pas très rapidement sur cette mauvaise interprétation. Notre syndicat va saisir la commission d’interprétation de l’accord afin de faire toute la lumière sur ces déclarations.

Related posts

Leave a Comment