Coucou on est là ! La réforme de l’audiovisuel public c’est parti… Mais sans prévenir les salariés !!!!!

La direction de France Télévisions se moque-t-elle des 10.000 salariés de l’entreprise ? Ce qui vient de se passer, hormis un démenti ferme du groupe, ne pourra pas rester sans réponse.

Dans son édition de ce dimanche, le JDD annonce sans semonce, que « France 3 et France Bleu s’allient (…) Les deux réseaux vont lancer en septembre des journaux d’information communs ». L’expérimentation débute dans 8 grandes villes : Bordeaux, Marseille, Lille, Lyon, Nantes, Paris, Strasbourg, Toulouse.

Il s’agira pour commencer d’un journal d’une vingtaine de minutes entre 7h et 8h du matin. Cette tranche sera entièrement pilotée par « Radio France » avec les moyens du réseau régional de France 3. Le JDD précise que cette information est « donnée par France Télévisions ».

Le Journal du Dimanche poursuit en nous précisant que la Ministre de la Culture Françoise Nyssen s’est rendue à Lille vendredi avec la nouvelle présidente de la Maison ronde, Sibyle Veil, pour « rendre symboliquement visite aux équipes de France Bleu Nord ». Sympa pour les équipes de France 3 Nord Pas-de-Calais !

Enfin, ça ne s’arrête pas là : le JDD nous apprend que « le rapprochement entre les réseaux France Bleu et France 3, un des axes de la réforme de l’audiovisuel public voulue par le Gouvernement, est déjà en route ». Il précise aussi que France 4 pourrait échanger son canal avec Franceinfo:. Est-ce le début du démantèlement du service public, sans aucune concertation préalable ?

Et bien NON, désolé. Cela ne peut pas se passer comme cela ! Il ne suffit pas de décréter dans un journal qu’on va faire des expérimentations pour que cela advienne. La direction s’assoit carrément sur son accord de qualité de vie au travail, sans parler des implications sur les « compétences complémentaires ».

Les directions de France Télévisions et Radio France agissent en méprisant leurs collaborateurs, c’est honteux !

Les organisations de travail concernent LES ORGANISATIONS SYNDICALES ! C’est ça, le droit du travail, les dirigeants ne peuvent pas passer outre. Nous sommes encore en démocratie, semble-t-il ? Or, aucune information préalable n’a été transmise aux représentants des salariés, ni dans les CE, ni lors du CCE. Aucune réunion de concertation n’a eu lieu sur ce sujet. Cela n’a jamais été mis à l’ordre du jour d’aucune réunion paritaire.

Pire, lors du dernier Comité Central d’Entreprise, les élus FO ont posé directement des questions sur les « rumeurs de rapprochement entre France Télévisions et France Bleu ». La direction avait alors répondu sans rougir qu’il s’agissait de « fantasmes » et « qu’ils n’étaient au courant de rien ».

Désormais, tout semble possible…  Doit-on s’attendre également à une restructuration sévère dans les outre-mer sans concertation, et selon d’autres rumeurs du Siège, à une fermeture programmée de France Ô ?

Il y a donc des menteurs. Soit c’est la direction qui a pris les salariés pour des « zozos », soit ce sont les actionnaires qui se contrefichent des répercussions sociales de ces annonces…ou qui se contrefichent du dialogue social dans les entreprises du service public.

En tout cas, FO ne peut que constater qu’il a bien fallu ourdir depuis des mois, dans les coins sombres des alcôves des ministères, pour publier une telle information…un dimanche : lâches en plus ?

Dès aujourd’hui, Force Ouvrière va prendre contact avec les autres organisations syndicales représentatives afin d’imaginer la réponse adéquate à cette agression.

Nous ne disons pas que nous sommes contre la réforme ; nous disons que nous voulons qu’elle soit expliquée, débattue, constructive, dans l’intérêt des salariés, des entreprises de l’audiovisuel public et des téléspectateurs…  Sans l’appui des personnels, rien ne pourra se faire !

Lire aussi...