Compétences Complémentaires Outre-mer : SOS, comme prévu, un bateau à la dérive

La réunion du 8 décembre 2016 portait sur un « Bilan de l’accord de mise en œuvre des Unités de Compétences Complémentaires (UCC) Outre-mer 1ére ». Après une année d’exercice, force est de constater que les chiffres de recensement transmis, même tardivement, étaient incomplets :

  • Saint Pierre-et-Miquelon, absent du document
  • Guyane, Martinique et Malakoff, résultats partiellement erronés
  • Polynésie et Wallis, tout reste à faire
  • La Réunion, des chiffres plus ou moins cohérents
  • Seule la Guadeloupe a pu donner des résultats corrects

 

La direction générale semble ne plus avoir le gouvernail bien en main. Face à cette tempête, et suite à une suspension de séance, la direction a été jusqu’à demander aux organisations syndicales de l’aider à faire le recensement dans les Outre-mer.

La direction, gênée par cet exercice, reconnait à demi-mot qu’il serait possible que certains salariés perçoivent une rémunération de compétence complémentaire sans pouvoir confirmer qu’elle était effective. Joyeux Noël !

Pourtant, à l’époque, Force Ouvrière avait bien insisté sur le fait que cet accord était mal ficelé.

  • La méthodologie
  • Le cadre
  • Les compétences complémentaires écartées
  • La valorisation

Plus grave, la non application de l’indexation, au même titre que les journalistes, ont été un frein à la signature de cet accord par FO…mais pas pour d’autres.

Face à l’ampleur du désastre, la direction est obligée aujourd’hui de programmer une nouvelle réunion après le Réveillon.

Force Ouvrière exige un état des lieux précis et exhaustif des neuf stations d’outre-mer et de Malakoff. Ayons le courage de revoir et de corriger cet accord !

 

Related posts

Leave a Comment