Communiqué des organisations syndicales de France télévisions

 A l’occasion du mouvement social du 7 novembre une délégation intersyndicale a été reçue au ministère de la culture.

Casse tête contradiction

Lors de cette rencontre, Daniel Guérin, conseiller social de Mme Filippetti a affirmé que la tutelle ne souhaitait pas de Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE) pour France Télévisions : « Ce n’est pas un PSE, c’est un PDV » a t-il déclaré à plusieurs reprises.

Or le document remis aux élus lors du CCE du 15 octobre 2013 s’inscrit dés sa première page dans le cadre juridique d’un PSE.

Selon un communiqué de la direction, les membres du Conseil d’Administration de FTV qui s’est tenu le 31 octobre ont été informés « du projet de plan de départs volontaires ». Les administrateurs ont-ils été informés correctement ? Sur quoi ont-ils délibéré exactement ?

Face à cette contradiction, les organisations syndicales ont demandé à entendre sans délai Patrice Papet pour éclaircir la situation à l’ouverture de l’importante réunion du comité de transposition des PTA qui aurait dû se tenir ce 8 novembre.

Cette contradiction entre la direction de FTV et le ministère de tutelle n’est pas sans conséquence dans la mesure où elle peut remettre en cause les objectifs, les modalités et le calendrier de ce  projet.

Au lendemain d’un conflit social majeur portant sur ce sujet, la contradiction entre direction de l’entreprise et ministère de tutelle doit être levée. La direction de FTV et le ministère ne peuvent l’une comme l’autre se soustraire aux clarifications qui s’imposent.

Patrice Papet n’étant pas disponible ce jour, rendez-vous est pris pour le mardi 12 novembre prochain.

Les élus CGT, Force Ouvrière, CFDT, SNJ

Paris, le 8 novembre 2013

Related posts

Leave a Comment