Comité des salaires : non à l’inégalité de traitement !

Dans le cadre du processus d’attribution des mesures individuelles, un comité de salaires PTA et journalistes est mis en place au niveau des DP.

Chaque année, ce comité examine les situations individuelles des collaborateurs qui n’auraient pas bénéficié d’augmentations individuelles depuis 4 ans révolus.

Or, sous prétexte de la loi 78-17 du 16 janvier 1978, relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, la direction de France Télévisions ne fournit pas la liste complète des salariés n’ayant pas bénéficié d’une revalorisation individuelle depuis 4 ans révolus, ni la nature et le pourcentage de la dernière mesure, attribuée à chaque salarié.

Dans ces conditions, il devient impossible pour les élus de formuler des observations et des propositions objectives, ni de mettre à jour les possibles saccages.

De ce fait, nous constatons que malgré nos demandes, nous n’avons pas tous les dossiers, ni le déroulement de carrière des salariés qui n’ont rien touché depuis plus de 4 ans. Certaines situations sont très préoccupantes. Nous savons que des collègues n’ont bénéficié d’aucune revalorisation individuelle, sans aucune explication, depuis parfois plus de 10 ans !

Tous les salariés qui n’ont pas obtenu de revalorisation salariale depuis 4 ans révolus doivent obtenir une légitime augmentation de salaire !

Force Ouvrière, syndicat représentatif qui a le plus progressé lors des dernières élections professionnelles à France Télévisions, ne sera pas complice de cette mascarade !

FO rappelle les termes des engagements pris concomitamment par les organisations syndicales signataires de l’accord collectif d’entreprise et la direction dans son article 1.4.5.3 garantie de revalorisation pour les PTA.

Force Ouvrière demande à l’ensemble de ses élus DP, qui considèrent qu’ils n’ont pas les informations suffisantes et objectives pour tenir correctement les comités de salaires, de lire ce préalable aux différentes directions d’établissement et de quitter les réunions.

FO et ses élus DP ne peuvent cautionner le creusement de la disparité, la division des salariés et le traitement inégal des collaborateurs.

Related posts

Leave a Comment