« Cohabitation » à France Télévisions

Après un nouveau processus secret de sélection, où le CSA a éliminé de la liste certaines candidatures pour en conserver d’autres, sans que l’on en connaisse les raisons, sans même expliquer les critères retenus.

Après deux jours de tractations tendues, le CSA a nommé Delphine Ernotte-Cunci.

A l’heure actuelle, nous ne connaissons pas le programme qui a permis sa nomination, puisque là aussi le CSA n’a pas voulu communiquer les projets des candidats.

Il nous reste à espérer que le choix du CSA sera le bon.

Madame Delphine Ernotte-Cunci vient de France Télécom/Orange, société qui ne brille pas par sa capacité à gérer les problèmes sociaux.

La construction de France TV en entreprise commune qui a débuté par la loi de 2009 est toujours en cours.

Le syndicat FO, syndicat représentatif qui a le plus progressé depuis les dernières élections sur 7 régions (+ 11%) sera intraitable sur la question sociale.

Il est utile de rappeler que les salariés ont beaucoup subi ces dernières années (changements d’organisations de travail, de hiérarchies, d’outils, de logiciels, de déménagements…) avec un investissement constant quel que soit leur poste et leur niveau.

Pour la première fois de son histoire, la télévision publique va « être dirigée »  par un Président en exercice jusqu’au 22 août alors que la future Présidente vient d’être nommée. Comment cette « cohabitation » va-t-elle s’organiser dans les faits ?

Nous espérons dans l’intérêt des salariés et du service public que cette longue passation de pouvoir soit positive et engageante  pour notre avenir.

Le Contrat d’Objectifs et de Moyens précise les engagements réciproques pris entre l’Etat et France Télévisions. Le futur contrat que la Présidente devra négocier avec l’Etat déterminera la pérennité de France Télévisions. Nous demandons à l’Etat de donner les moyens financiers, à hauteur des objectifs fixés par ce C.O.M.

Nous devons savoir :

  • Si le Rapport Schwartz – le chemin de l’ambition – France TV 2020 du 4 mars 2015, demandé par trois ministres (Michel Sapin, Emmanuel Macron, Fleur Pellerin), dans la perspective de la nomination par le CSA du Président de France Télévisions, sera source d’’inspiration pour les négociations du Contrat d’Objectifs ?
  • Si le Rapport Vacquin – Prévention et qualité de vie au travail au sein du Groupe France Télévisions de janvier 2015 sera la feuille de route du volet social ?

Nous voulons un dialogue social respectueux et loyal. Les syndicats ne doivent pas rester sans réponses aux questions posées.

Nous attendons de connaître les intentions de la Présidente sur son projet d’entreprise et sur la composition de son équipe pour prendre position.

Related posts

Leave a Comment