Carte de presse 2015 : si ce n’est pas encore fait, VOTEZ FO !

574825_399579326749183_865419335_n4

Alors que le premier tour s’achève ce mardi à 13h, nous découvrons les chiffres de participation de ce millésime 2015.

À la date du 7 mai, vous n’étiez que  :

–          7423 votants par internet

–          1948 votants par correspondance

Soit un total de 9371 et 26,72 % des plus de 35.000 inscrits.

Pour mémoire, à la même époque en 2012, ce taux de participation était de 26,67 %.

Nous nous attendions à beaucoup plus, dans un contexte où la liberté de la presse est de plus en plus menacée

– entre l’attaque au journal Charlie Hebdo du 7 janvier,

– les projets de loi menaçant la protection des sources, limitant le droit à l’information…

– ou dernièrement celle intitulée « projet de loi sur le renseignement », qui prévoit tout simplement d’autoriser des procédés spécifiques de surveillance pour prévenir les violences collectives).

Nous nous attendions à beaucoup plus également, suite à l’affaire médiatisée de la situation de notre consœur Pascale Clark, montrant les limites d’un statut qu’il est essentiel de préserver.

Plus grave encore : nous donnons ainsi des signes de fragilité aux pouvoirs publics.

Il n’en n’a pas fallu beaucoup plus pour qu’ils décident de supprimer la désignation démocratique des conseillers prud’hommes.

Mais il n’est encore pas trop tard !!

Si vous faites partie de ceux qui ne l’ont pas encore fait, vous pouvez encore voter FO jusqu’à ce mardi à 13h :

– soit par internet, à l’adresse suivante http://www.e-votez.net/ccijp/ 

– soit en vous déplaçant au siège de la commission, 221, rue Lafayette à Paris.

Si vous ne disposez plus de votre clé de vote par internet, vous trouverez sur le site les moyens pour le retrouver (à l’aide de votre numéro de carte et de votre adresse e mail).

Un peu plus de 5000 votants sont nécessaires pour échapper à l’organisation d’un second tour… Relevons le défi, et montrons que nous sommes encore capables de nous mobiliser pour une cause juste. La commission doit absolument représenter le maximum d’entre nous.

Aujourd’hui, la profession de journaliste professionnel dispose encore d’une institution totalement autonome, composée de manière paritaire entre les patrons de presse et les représentants des salariés. Sachons préserver cet acquis précieux !

VOTEZ FORCE OUVRIERE

AVANT CE MARDI 12 MAI…13 HEURES !

Related posts

Leave a Comment