Accord collectif France Télévisions : la patience a des limites

Un an après sa signature, Force Ouvrière France Télévisions dresse un bilan très mitigé de l’application du nouvel accord collectif d’entreprise. Malgré cet accord qui préserve les conditions de travail à France Télévisions, la direction fait acte d’autoritarisme et détourne les textes dans son application. Résultat : les salariés sont désabusés et l’ambiance dans l’entreprise est au plus bas.

bilan-2011 (1)

Le Syndicat Force Ouvrière rappelle à la direction ses obligations et ses engagements envers tous les salariés. La direction a fait des déclarations écrites et orales aux organisations syndicales représentatives afin de régler tous les problèmes de dysfonctionnement qui pénalisent socialement et financièrement les collaborateurs. La direction doit maintenant passer aux actes !

Les différentes saisines censées prévenir les conflits sociaux n’aboutissent pas et les promesses de règlement des situations individuelles et collectives sont toujours remises à plus tard.

Dans le même temps, Force Ouvrière France Télévisions constate des baisses substantielles de salaire (non paiement des heures supplémentaires, baisse des majorations des heures travaillées le week-end pour les intermittents du spectacle, non paiement de la compensation des RTT pour les journalistes CDD…) ; de très gros problèmes sur les feuilles de paye qui se révèlent fausses ou incomplètes ; des gros problèmes de planification pour les personnels techniques et administratifs et pour les journalistes qui ne prennent plus en compte les jours fériés.

Les salariés se sentent déclassés (gestionnaire d’antenne, chargé de production, directeur de production, adjoint d’administrateur, chargé de communication en région… ) Certains collègues sont carrément oubliés et ne sont ni transposés, ni harmonisés malgré nos courriers de rappel (les métiers artistiques ou les métiers des radios de FTV : producteur artistique, directeur-photo, réalisateur…).

Dans les outremers, la reconnaissance des compétences complémentaires n’a même pas encore fait l’objet de négociation ! Certains salariés ne voient toujours pas leur expertise reconnue ; les personnels administratifs sont débordés et subissent une surcharge de travail ; les cadres sont déconcertés et en ont assez des ordres contradictoires.

Les salariés ont conscience qu’il faut faire des efforts, mais la direction va trop loin et dépasse les bornes.

FO exige dès maintenant :

– Le rappel de tous les salaires manquants pour tous les salariés, et notamment Le paiement des heures supplémentaires effectuées.

– Le respect de l’accord collectif de France Télévisions

– Une majoration et une récupération identique des heures travaillées le week-end, les jours fériés, la nuit pour les salariés en CDI et CDDU

– Le paiement des compensations RTT pour les salariés CDD journalistes

– L’ouverture rapide de négociations concernant les compétences complémentaires, la transposition des métiers artistiques et les radios des outremers

– Le détail exhaustif des fiches de postes

– Un plan de permanentisation pour les salariés précaires de France Télévisions

– Un positionnement dans le groupe supérieur de la nomenclature des métiers pour les gestionnaires d’antenne, adjoints d’administrateurs, chargés de production, conseillers de programmes…

– Un audit sur la surcharge du travail des cadres et des personnels administratifs et des mesures concrètes pour répondre à ces conditions de travail.

– Le règlement des bugs informatiques qui pénalisent les salariés avec s’il le faut l’embauche de personnels supplémentaire pour résorber ces problèmes.

Les salariés sont excédés. Toutes ces difficultés provoquent des tensions graves dans l’entreprise et nous craignons une recrudescence des risques psychosociaux. La direction doit agir, vite.

Related posts

Leave a Comment